L'association

YLAKOMBO UTILISE LA CULTURE COMME OUTIL DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET L’ART COMME TREMPLIN D’INCLUSION ET DE MIXITÉ.

Depuis Aout 2011, les activités de l’association Ylakombo se divisent en 2 volets : les spectacles (répétitions et représentations) et les ateliers (cours, stages) pour tout public (adultes et enfants notamment vivants dans des quartiers politique de la ville).


Les activités d’Ylakombo visent à démocratiser la culture en la rendant accessible à tous. Ainsi les ateliers de danse, répétitions musique et même entrées de spectacles sont gratuits ou peu chers pour les participants et le public.
Un travail sur les valeurs de la république et le respect de l’environnement est fait lors de la construction des spectacles et lors des représentations ; toute une éducation citoyenne est effectuée systématiquement.
Les enfants et adultes deviennent les portes paroles des messages contre les discriminations véhiculés dans les spectacles.


Les spectacles produits par Ylakombo traitent de la richesse de la diversité culturelle et des traditions. Elle cherche à se faire rencontrer des publics d’origines culturelles différentes, ses activités s’encrent donc dans une mixité concrète.
En traitant essentiellement des arts vivants africains dans les cours et spectacles, c’est parfois une valorisation de la culture d’origine qui opère. 


L’art est ainsi le tremplin d’un immense travail sur les valeurs de mixité, vivre-ensemble et une éducation aux valeurs de l. République. Par ses activités socio-culturelles dans le quartier de Bellefontaine, Ylakombo ouvre les portes d’un accès facile à LA culture, elle permet à ses bénéficiaires de trouver une place valorisante dans la société française en éduquant aux valeurs de la république.
 

Créée en août 2011, elle est née d’un regroupement de personnes ayant une même envie de proposer différentes activités autour des danses et musiques africaines, brésiliennes et cubaines. Désirant présenter ces traditions (spectacles, ateliers), l'association a pour objectif de les promouvoir tout en les emmenant parfois dans une expression contemporaine (créations, représentations).

Dans un esprit d’ouverture à l’originalité des projets, Ylakombo encourage la création de spectacles innovants tels que le groupe féminin de percussions Soliyà, ainsi le groupe de percussions africaines, brésiliennes et cubaines United Gnawas of Batucada.

Désirant aussi promouvoir des formations plus traditionnelles, l’association propose des spectacles de musiques et danses brésiliennes en déambulation ou en fixe (Inaê); ainsi que des prestations en musique et danses cubaines (Les Roots du Rhum, la Compagnie Sandrine Plaa).

Désirant rendre la culture accessible à tous, Ylakombo développe des ateliers de danse hebdomadaires et ponctuels avec des artistes de qualité parfois en tournée internationale à des tarifs avantageux.

L’association mène avec succès depuis plus de 8 ans un projet socio-culturel avec des enfants d'un quartier sensible, les Belles de la Fontaine. La pratique artistique de la danse est associé à un travail profond sur le vivre-ensemble, la mixité et l’ouverture sur les traditions. Les ateliers et représentations des enfants en danse afro-latino valorisent le travail effectué et sont porteurs de messages positifs.

 

L’association Ylakombo a répondu avec succès à un appel à projet sur l’égalité hommes-femmes: le groupe des Reines de la Fontaine est né en janvier 2020, il consiste pour des femmes de tout âge de Bellefontaine à apprendre des percussions afro-latino lors de répétitions bi-mensuelle et de jouer régulièrement avec les musiciens et chanteurs professionnels d’UGB dans des manifestations valorisantes, variées et insolites. Il a incroyablement survécu aux 2 confinements de 2020 et aux périodes incertaines et changeantes qui ont marqué l’année passée.